Le pourquoi du parce que

Bienvenue sur mon blog, sur lequel je parlerai de choses diverses et variées.

Pourquoi geek communicant d’ailleurs ? Pourquoi un nom aussi antinomique ?

Geek, parce que je passe beaucoup de temps sur mon ordi (qui tourne sous Windows 7 XP et différents systèmes Linux), et parce que j’aime bien aussi les jeux vidéos, plus particulièrement les RPG (sur consoles portables), la fantasy, les mangas…

Communicant, car après quelques errances (bac STI, IUT sans diplôme à la fin et une licence en langues) je vais commencer des études en communication, à l’école Sup de Pub. Ce blog pourra être l’occasion d’exercer mes talents de « reporter ».

Après mon M1 en création digitale et une première expérience de webmaster, je suis à la recherche d’un autre poste actuellement un formation en alternance sur deux ans en développement web.

Quelques explications

Si vous êtes lecteurs réguliers (et même si vous êtes nouveau) de ce blog, vous avez pû constater que je me suis fait discret depuis un certain temps.

Avec mes différentes formations et expériences professionnelles j’ai eu moins de temps à ma disposition qu’à la naissance de ce blog (et par la même occasion du Geek Communicant).

Malgré la baisse de mon temps disponible, je n’ai pas complètement déserté l’Internet. Tout d’abord j’ai créé mon propre site geekcommunicant.com, sur lequel je me suis alors concentré. Et puis en ce qui concerne les réseaux sociaux, j’ai pendant un temps été très actif sur Tumblr (geekcommunicant.tumblr.com), mais depuis plusieurs mois je m’intéresse à l’écriture de fanfiction.

Vous pouvez me trouver sous le pseudo geekc sur FanFiction.net et sur ArchiveOfOurOwn.org.

C’est reparti pour un tour

Et voilà, une fois de plus me voilà reparti dans des études. Mais cette fois c’est en alternance.

Après être allé vers les langues, puis la communication/marketing et la création graphique pour le web, me voici parti pour me former (enfin) au développement web.

En effet, tout ce que je connais actuellement en développement (voir mon site pro) je l’ai appris tout seul comme un grand. Mais pour travailler dans le domaine ce n’est pas assez.

Dans le Noir ?

Le week-end dernier je suis allé dîner au restaurant Dans le Noir ? (51 rue Quincampoix, 75004 Paris).

Le concept

Le concept Dans le Noir nous permet à nous, voyants, le temps d’un repas, de nous plonger dans le monde des non voyants. De plus, tout le personnel en salle est non ou très mal voyant.

Déroulé de mon repas

Pour faciliter le travail en cuisine et du personnel en salle, le restaurant ne propose que deux services par soirée ; il faut donc réserver.

Avant de pénétrer dans la salle de restaurant, nous avons placé nos affaires dans un casier dont on conserve la clé, et choisi notre formule: entré + plat ou plat + dessert ou entrée + plat + dessert (toutes ces formules sont « surprise », c’est-à-dire que c’est seulement en sortant que l’on saura ce qu’on a mangé).

Après avoir enfermés nos affaires, nous avons été présentés à la personne qui s’occupera de nous tout au long de notre repas. Après s’être mis en file indienne, en se tenant pas l’épaule, nous pénétrons dans le monde de l’obscurité.

Ce soir là, la personne qui m’accompagnait et moi, avons été placé à une table de 5, avec 3 autres personnes.

C’est alors que nos différents plats sont arrivés. Et manger dans le noir, ce n’est pas une mince affaire. Personnellement, et je n’ai pas honte de le dire, j’ai beaucoup utilisé mes doigts.

Une fois le repas terminé, nous avons été reconduis à la lumière, de la même manière que nous l’avions quittée. C’est à ce moment que nous avons découvert ce que nous avions dans nos assiettes, et il faut croire que la vision joue dans notre perception du goût, vu que je n’avais pas deviné certains ingrédients.

Ma conclusion

J’ai bien apprécié ce repas dans le noir, et le recommande à tous mes lecteurs n’ayant pas peur de l’obscurité.

Site du restaurant Dans le Noir ?

[test] Super Hexagon

Logo Super Hexagon

J’ai découvert ce jeu par l’intermédiare d’une vidéo réalisée par Squeezie.

D’abord réalisé en Flash (sous le nom Hexagon), ce jeu a ensuite été décliné sur ordis et smartphones, sous le nom Super Hexagon.

Le principe

Avec les flèches du clavier, vous contrôler un curseur qui tourne autour d’un hexagone, et vous devez tenir une minute en esquivant les barres qui défilent.

Super Hexagon

Je vous entend d’ici : « Une minute ? C’est trop facile ! ». Effectivement, le principe paraît simple, mais frottez-vous déjà à la version Flash, et vous verrez…

Ce que j’en pense

Malgré une difficulté élévée, et ma tendance à facilement rager, j’apprécie ce jeu et reste calme malgré mes nombreux game overs.

Si de plus vous aimez la chiptune et les couleurs qui arrachent le cerveau, ce jeu est fait pour vous !

Blablabla sans intérêt

Me revoilà donc dans la même situation qu’il y a un an: à la recherche d’emploi. Malgré cela, comme l’année dernière je passe beaucoup de temps sur mon Tumblr, en effet c’est dingue comme cela peut être chronophage.

Ce blog ici présent est désormais assez peu actif car pas mal de choses que je faisait ici sont beaucoup plus pratiques sur Tumblr: premièrement, le partage d’image, qui est une des vocations premières de Tumblr, et deuxièmement, sur mon Tumblr je continue ce que j’avais entrepris ici, mais au lieu d’année par année je procède jour par jour, avec une forme ayant évolué au cours du temps; j’ai intitulé cette série « It happened on ».

Looking for…

La nouvelle viens de tomber, mon CDD de webmaster ne donnera pas de suite.

Je suis donc à nouveau sur le marché, et suis à la recherche d’un nouveau poste de « webmaster++ ».

Par « webmaster++ » j’entend que je sais un peu plus que simplement mettre à jour du contenu via un CMS:

  • au vu du contenu de ce blog, on peut constater que je possède de bonnes bases de jQuery (et non JavaScript pur)
  • je possède également de bonnes bases en PHP procédural
  • lors de cette première expérience j’ai utilisé le CMF MODX, et ai été amené à créer des « snippets », petits bouts de code PHP pour ajouter des fonctionnalités